Introduction à l'interface en ligne de commande

Pour les lectrices à la maison : ce chapitre est traité dans la vidéo Votre nouvel ami : la ligne de commande.

C'est un peu exaltant, non ? Dans quelques instants, vous allez écrire votre première ligne de code! :)

Commençons par vous présenter un nouvel ami : la ligne de commande !

Les étapes suivantes vont vous montrer comment utiliser la fenêtre noire que tous les bidouilleurs·euses utilisent. Elle est un peu effrayante à première vue, mais en fait, c'est tout simplement un programme qui attend qu'on lui donne des commandes.

Note : Il existe deux mots pour parler de dossier : dossier ou répertoire. Il se peut que nous utilisions les deux dans le tutoriel mais, pas de panique : ils signifient la même chose.

Qu'est-ce qu'une ligne de commande ?

Cette fenêtre, qu'on appelle aussi ligne de commande ou interface en ligne de commande, est une application textuelle qui permet de voir et de manipuler des fichiers sur votre ordinateur. C'est un peu la même chose que l'Explorateur Windows ou Finder dans Mac, mais sans interface graphique. On l'appelle parfois aussi : cmd, CLI, prompt, console ou terminal.

Ouvrir l'interface en ligne de commande

Pour commencer à expérimenter, nous avons d'abord besoin d'ouvrir notre interface en ligne de commande.

Opening: Windows

Une des procédures suivantes, selon votre version de Windows et votre clavier, devrait vous permettre d'ouvrir l'invite de commande (il est possible que vous deviez vous débrouiller un peu jusqu'à ce que vous trouvez la bonne) :

  • Allez dans le menu ou écran de démarrage et tapez "Invite de commande" dans l'outil de recherche.
  • Cliquez sur le Menu démarrer→ Système Windows → Invite de commandes.
  • Aller dans Menu démarrer → Tous les programmes → Accessoires → Invite de commandes.
  • Allez sur l’écran de démarrage, passez votre souris dans le coin inférieur gauche de l’écran et cliquez sur la flèche qui s’affiche (sur un écran tactile, plutôt balayer du bas vers le haut de l’écran). La page Apps doit s’ouvrir. Cliquez sur invite de commandes dans la section Système Windows.
  • Maintenez la touche Windows enfoncée et appuyez sur la touche « X » de votre clavier. Choisissez « Invite de commandes » dans le menu contextuel.
  • Maintenez la touche Windows enfoncée et appuyez sur la touche « R » pour ouvrir une fenêtre « Exécuter ». Tapez « cmd », puis cliquez sur la touche OK.

Tapez "cmd" dans la fenêtre "Exécuter"

Plus loin dans ce tutoriel, vous aurez besoin de deux fenêtres ouvertes en même temps. Toutefois, sur certaines versions de Windows, si vous avez déjà une fenêtre de commande ouverte et que vous essayez d’en ouvrir une seconde utilisant la même méthode, vous serez renvoyées vers la fenêtre de commande que vous avez déjà ouvert. Essayez-le maintenant sur votre ordinateur pour voir ce qui se passe ! Si vous obtenez seulement une fenêtre de commande, essayez l’une des autres méthodes dans la liste ci-dessus. Au moins une d'entre elles devrait vous donner une nouvelle fenêtre de commande.

Opening: OS X

Allez sur Applications → Utilitaires → Terminal.

Opening: Linux

C’est probablement sous Applications → Accessoires → Terminal ou Applications → Système → Terminal, mais cela peut dépendre de votre système. Si toujours rien, vous pouvez demander à Google. :)

Invite de commande

Vous devriez maintenant voir une fenêtre noire ou blanche qui attend vos commandes.

Prompt: OS X and Linux

Si vous êtes sous Mac ou Linux, vous verrez probablement un $, comme ça :

command-line

$
Prompt: Windows

Si vous êtes sous Windows, vous verrez probablement un >, comme ça :

command-line

>

Jetez un coup d'œil à la section Linux ci-dessus : c'est à cela que la ligne de commande ressemblera une fois que vous serez sur PythonAnywhere.

Chaque commande que vous taperez sera automatiquement précédée par un $ ou > et une espace. Vous ne devez pas les rentrer vous-même, votre ordinateur le fera pour vous. :)

Petite remarque : il se peut que vous voyiez quelque chose comme C:\Users\ola> ou Olas-MacBookAir:~ola$ avant le signe de prompt. Pas de problème : c'est parfaitement normal.

La partie jusque et y compris le $ ou le > est appelée l’invite de commande, ou prompt (en anglais) pour faire court. Elle vous invite à entrer une commande.

Dans le tutoriel, lorsque nous voulons que vous tapiez une commande, nous allons inclure le $ ou > et parfois d'autres information juste avant, à sa gauche. Ignorez cette partie à gauche et tapez uniquement la commande, qui commence après l’invite.

Votre première commande (YAY !)

Commençons en tapant cette commande :

Your first command: OS X and Linux

command-line

$ whoami
Your first command: Windows

command-line

> whoami

Puis appuyez sur la touche entrée. Voilà ce qui s'affiche chez moi :

command-line

$ whoami
olasitarska

Comme vous pouvez le voir, l'ordinateur vient d'afficher votre nom d'utilisateur. Sympa, non ? ;)

Essayez de taper chaque commande sans copier-coller. Ça aide à les retenir !

Les bases

Les différents systèmes d'exploitation ont des commandes légèrement différentes, donc faites attention à suivre les instructions pour votre système d'exploitation. Allons-y !

Dossier courant

Ce serait pratique de savoir dans quel répertoire nous nous trouvons. Pour le savoir, tapez la commande suivante et appuyez sur entrée :

Current directory: OS X and Linux

command-line

$ pwd
/Users/olasitarska

Remarque : « pwd » veut dire « print working directory » (afficher le dossier courant).

Current directory: Windows

command-line

> cd
C:\Users\olasitarska

Note : « cd » signifie « changer répertoire ». Avec PowerShell vous pouvez utiliser pwd comme sur Linux ou macOS.

Vous verrez probablement quelque chose de similaire sur votre machine. Quand vous ouvrez une ligne de commande, vous démarrez habituellement dans le dossier personnel de votre utilisateur.


En savoir plus sur une commande

De nombreuses commandes que vous pouvez taper à l’invite de commande ont une aide intégrée que vous pouvez afficher et lire ! Par exemple, pour en savoir plus sur le répertoire actuel :

Command help: OS X and Linux

macOS et Linux ont une commande man, qui donne des informations sur les commandes. Essayez man pwd et regardez ce qui s'affiche, ou ajoutez man devant une autre commande pour voir sa documentation. La sortie de man est normalement paginée. Utilisez la barre d’espace pour passer à la page suivante et q pour quitter l’aide.

Current directory: Windows

Ajouter un / ? à la fin de la commande devrait également permettre d'afficher la page d’aide. Vous devrez peut-être faire défiler votre fenêtre de commande vers le haut pour tout voir. Essayez cd / ?.

Lister les fichiers et les dossiers

Du coup, que pouvons-nous trouver dans ce dossier personnel ? Voyons voir :

List files and directories: OS X and Linux

command-line

$ ls
Applications
Bureau
Musique
Téléchargements
...
List files and directories: Windows

command-line

> dir
 Directory of C:\Users\olasitarska
05/08/2014 07:28 PM <DIR>      Applications
05/08/2014 07:28 PM <DIR>      Bureau
05/08/2014 07:28 PM <DIR>      Musique
05/08/2014 07:28 PM <DIR>      Téléchargements
...

Remarque : dans powershell vous pouvez aussi utiliser "ls" comme sur Linux et macOS.


Changer le dossier courant

Maintenant, essayons d'aller sur notre Bureau :

Change current directory: OS X

command-line

$ cd Bureau
Change current directory: Linux

command-line

$ cd Bureau

Notez que le nom du répertoire « Bureau » pourrait être traduit dans la langue de votre compte Linux. Si c'est le cas, vous devrez remplacer Bureau par sa traduction. Par exemple, Schreibtisch pour l’allemand ou <0>Desktop pour l'anglais.

Change current directory: Windows

command-line

> cd Bureau

Vérifions que ça a bien changé :

Check if changed: OS X and Linux

command-line

$ pwd
/Users/olasitarska/Bureau
Check if changed: Windows

command-line

> cd
C:\Users\olasitarska\Bureau

Et voilà !

Pro tip : si vous tapez cd B puis que vous appuyez sur la touche tabulation, la ligne de commande va automatiquement compléter le reste du nom. Cela va vous permettre d'aller plus vite et d'éviter des fautes de frappe. Si plusieurs dossiers commencent par un « B », appuyez sur la touche tabulation deux fois pour avoir une liste des options.


Créer un dossier

Que diriez-vous de créer un répertoire dédié aux exercices sur votre bureau ? Vous pouvez le faire de cette façon :

Create directory: OS X and Linux

command-line

$ mkdir exercices
Create directory: Windows

command-line

> mkdir exercices

Cette petite commande crée un dossier nommé exercices sur votre bureau. Vous pouvez vérifier qu'il est bien là en regardant votre Bureau, ou en lançant la commande ls ou dir ! Essayez donc. :)

Pro tip : Si vous voulez éviter de taper les mêmes commandes plein de fois, essayez d'appuyer sur les touches flèche haut et flèche bas pour retrouver les dernières commandes que vous avez tapées.


Exercice !

Un petit défi pour vous : dans votre nouveau dossier exercices, créez un dossier appelé test. (Pour ça, utilisez les commandes cd et mkdir.)

Solutions :

Exercise solution: OS X and Linux

command-line

$ cd exercices
$ mkdir test
$ ls
test
Exercise solution: Windows

command-line

> cd exercices
> mkdir test
> dir
05/08/2014 07:28 PM <DIR>      test

Félicitations ! :)


Nettoyage

Supprimons tout ce qu'on vient de faire, histoire d'éviter de laisser du bazar.

D'abord, revenons au Bureau :

Clean up: OS X and Linux

command-line

$ cd ..
Clean up: Windows

command-line

> cd ..

Grâce à ... et la commande cd, vous pouvez aller directement dans le dossier parent de votre répertoire courant (c'est-à-dire le dossier qui contient le dossier dans lequel vous étiez).

Vérifiez où vous êtes :

Check location: OS X and Linux

command-line

$ pwd
/Users/olasitarska/Bureau
Check location: Windows

command-line

> cd
C:\Users\olasitarska\Bureau

Maintenant, il est temps de supprimer le dossier exercices :

Attention : Supprimer des fichiers avec del, rmdir ou rm est irrévocable, ce qui veut dire que les fichiers supprimés sont perdus à jamais ! Du coup, faites très attention avec cette commande.

Delete directory: Windows Powershell, OS X and Linux

command-line

$ rm -r exercices
Delete directory: Windows Command Prompt

command-line

> rmdir /S exercices
exercices, Are you sure <Y/N>? Y

Et voilà ! Pour être sure que le dossier a bien été supprimé, vérifions :

Check deletion: OS X and Linux

command-line

$ ls
Check deletion: Windows

command-line

> dir

Sortir

C'est tout pour le moment ! Vous pouvez maintenant fermer la ligne de commande. Faisons-le à la manière des bidouilleurs⋅euses, d’accord ? :)

Exit: OS X and Linux

command-line

$ exit
Exit: Windows

command-line

> exit

Cool, non ? :)

Résumé

Voici un résumé de quelques commandes utiles :

Commande (Windows) Commande (macOS / Linux) Description Exemple
exit exit ferme la fenêtre exit
cd cd change le dossier courant cd test
cd pwd montre le dossier courant cd (Windows) ou pwd (macOS / Linux)
dir ls liste des fichiers/dossiers dir
copy cp copie un fichier copy c:\test\test.txt c:\windows\test.txt
move mv déplace un fichier move c:\test\test.txt c:\windows\test.txt
mkdir mkdir crée un nouveau dossier mkdir testdirectory
rmdir (or del) rm supprime un fichier del c:\test\test.txt
rmdir /S rm -r supprime un répertoire rm -r testdirectory
[CMD] /? man [CMD] affiche l'aide pour une commande cd /? (Windows) ou man cd (macOS / Linux)

Ce ne sont que quelques-unes des commandes que vous pouvez utiliser dans votre ligne de commande. Cette liste est suffisante pour réaliser ce tutoriel.

Si vous êtes curieuse, ss64.com contient une référence complète de toutes les commandes pour tous les systèmes d'exploitation.

Vous êtes prête ?

Plongeons dans Python !

results matching ""

    No results matching ""